Comment favoriser l’éveil de bébé la première année ?

Un bébé ne fait pas que dormir et manger la première année ! Il apprend aussi énormément de choses à travers les différentes expériences que vous allez lui proposer. Alors, comment favoriser l’éveil de bébé la première année ? Comment l’accompagner et le soutenir selon son âge, ses compétences et ses éventuelles pathologies ? Je vous détaille tout dans ce nouvel article.

favoriser éveil bébé

L’éveil de bébé la première année est un sujet qui soulève souvent beaucoup de questions chez les jeunes parents. Pour accompagner au mieux votre enfant, faites-vous avant tout confiance. Votre bébé n’a pas besoin d’avoir plein de jouets qui vont, au contraire, le surstimuler. Quelques jeux simples au quotidien ainsi que votre présence rassurante vont permettre à votre bébé de s’éveiller progressivement.

Favoriser l’éveil de bébé la première année : quelques conseils

Il est important de savoir que lorsqu’il vient de naître, bébé a un temps d’éveil très réduit (40 minutes environ). Le temps d’éveil correspond à la durée pendant laquelle il va être éveillé avant de se rendormir pour une sieste. C’est en quelque sorte sa batterie interne. Pendant ce temps d’éveil, vous allez pouvoir le nourrir, le changer et lui faire quelques soins. Au début, ce temps sera très court mais plus votre bébé va grandir, plus ce temps va s’allonger. À partir de 1 mois, ce temps passe à 1 heure puis à 1h30 autour de 3 mois. Vous pourrez alors à ce moment là commencer à lui faire découvrir son tapis d’éveil.

Rappel temps d’éveil selon l’âge : 2h30 à 6 mois, 3h à 9 mois, 4h à 12 mois, 5h à 18 mois et 6h à 36 mois.

Quelles conditions pour favoriser l’éveil de bébé ?

S’il y a bien un achat très utile au quotidien, c’est le tapis d’éveil. Il va permettre en effet à bébé d’être isolé du sol et d’avoir ainsi moins froid. Il sera aussi plus confortable lorsqu’il va commencer à bouger et à se retourner par exemple. Plus votre enfant va explorer son tapis et plus il va s’y sentir en sécurité. Il va devenir un point d’ancrage auquel il reviendra toujours même lorsqu’il saura se déplacer.

Pour faciliter son éveil, laissez votre bébé libre de ses mouvements (privilégiez des vêtements souples), sur le dos. Lorsqu’il commencera à bien bouger sur son tapis (autour de 2/3 mois), vous pourrez lui ôter ses chaussettes afin qu’il puisse plus facilement attraper ses pieds ou prendre appui dessus. Assurez-vous aussi que tous ses besoins soient remplis avant de le poser sur le tapis (sommeil, alimentaire, couche propre, sécurité affective). Parlez-lui afin de le rassurer, restez à côté de lui ou toujours dans son champ de vision. Il va, au fil du temps, devenir de plus en plus autonome. Vous allez ensuite pouvoir ajouter quelques jouets autour de lui ou une arche d’éveil. Attention cependant à bien positionner l’arche devant lui et non au dessus de lui, afin de préserver ses cervicales et prévenir l’apparition de tensions. S’il pleure ou s’il n’arrive pas à jouer seul, c’est qu’il ne se sent pas en sécurité. C’est un signal d’appel. Il a besoin de vous pour pouvoir entrer ou repartir dans le jeu.

Position ventrale pour jouer, bonne idée ou pas ?

Beaucoup de parents hésitent à mettre leur nouveau-né sur le ventre lorsqu’ils sont sur le tapis d’éveil, notamment lorsqu’il souffre de RGO. La position ventrale est pourtant idéale pour le soulager. Bébé va en effet s’appuyer sur ses bras et relever sa tête, ce qui va permettre d’étirer son œsophage. Des rots coincés peuvent alors sortir et ainsi lui faire du bien. De plus, la position ventrale va soulager également les gaz et les coliques car bébé va s’automasser en bougeant ses jambes. N’hésitez donc pas à placer quelques minutes votre bébé sur le ventre en journée, toujours sous votre surveillance et à condition qu’il y soit bien disposé. Votre présence bienveillante est essentielle pour le rassurer et le sécuriser. La position ventrale en journée lui permettra de mieux dormir la nuit (sur le dos) car il sera davantage soulagé de ses maux digestifs.

Quels jeux choisir la première année ?

Au début, privilégiez des jouets en tissus assez gros mais légers. Ils doivent être faciles à saisir et ne présenter aucun risque pour lui. Tournez-vous notamment vers les cubes ou les hochets en tissus/ mousse, comportant différentes matières, textures. Inutile d’avoir beaucoup de jouets. Au départ, seulement 3 objets peuvent suffire. Il va les découvrir progressivement. C’est ensuite en répétant les mêmes jeux pendant plusieurs semaines qu’il va pouvoir développer de nouvelles compétences. Au bout de 3 ou 4 semaines, proposez-lui de nouveaux objets.

N’hésitez pas à lui lire des livres dès tout petit : même s’il n’ a pas encore le raisonnement pour comprendre l’histoire, il va vous écouter et regarder les images, notamment si elles sont très contrastées. C’est une première source de développement pour le langage et une ouverture sur la culture. La musique, les chants et les comptines sont aussi idéales pour éveiller votre bébé, très réceptif à la musique.

Vers 8/9 mois, les bouteilles avec des grains de riz ou des petites billes sont intéressantes pour votre bébé. Le jeu coucou caché est également idéal pour aider votre enfant à comprendre la permanence de l’objet et l’aider pendant la période de l’angoisse de séparation. Viendra ensuite les jeux de transvasement puis d’encastrement.

Lorsqu‘il commence à s’asseoir, bébé change de point de vue. Pour l’aider à muscler son dos (mais aussi ses doigts), proposez-lui des cubes en cartons ou en bois qu’il pourra empiler facilement.

Lorsque votre bébé joue, attention aux écrans allumés, véritables sources d’attraction pour lui. Pensez à les éteindre afin qu’il ne se focalise pas dessus.

Quelles compétences motrices va t-il développer dans la première année de vie ?

Durant cette première année, votre bébé va développer de nombreuses compétences motrices. Il va d’abord commencer à se regrouper sur lui, jouer avec ses mains, attraper ses pieds puis basculer son bassin pour se mettre sur le côté (vers 3 mois). Il va ensuite apprendre à passer du dos au ventre (vers 5/6 mois), ce qui représente pour lui une véritable étape parce qu’il va devoir apprendre à replacer son bras. N’hésitez pas à l’aider et à lui montrer comment faire. Vous pouvez aussi placer des objets devant lui (ou sa tétine s’il en a une) afin de l’inciter à se tourner. Après cela, il va commencer à passer du ventre au dos. Cette étape peut être un peu stressante pour lui car il peut avoir la sensation de se jeter dans le vide. C’est en le faisant régulièrement qu’il s’habituera, n’hésitez pas à le rassurer.

Soutenir et encourager ses acquisitions motrices

Après cela, il commencera à ramper puis à s’asseoir autour de 10 mois. Il va ensuite se mettre debout puis se déplacer en crabe (sur le côté). Un chariot de marche peut être intéressant durant cette période (contrairement au Youpala, dangereux et à éviter). Lorsque votre enfant apprend à marcher, plutôt que de le soutenir par les bras, aidez-le en positionnant vos mains sur ses hanches. Il est important de savoir aussi que des régressions du sommeil peuvent apparaître durant les périodes d’acquisitions motrices, c’est tout à fait normal et passager.

N’hésitez pas à l’accompagner, à jouer avec lui pour l’aider à devenir plus autonome. Encouragez-le et montrez-vous enthousiaste lorsqu’il fait quelque chose de nouveau. Cependant, ne vous mettez pas la pression sur ses acquisitions. Il n’a pas besoin d’avoir plein de jouets autour de lui pour se développer. Avec le minimum, il trouvera les ressources nécessaires pour faire ses propres expériences et ainsi développer ses compétences.

Vous avez des questions sur l’éveil de votre enfant ? Vous souhaitez en savoir davantage ? Alors, je vous invite à réserver dès maintenant votre accompagnement parental personnalisé afin de développer cette thématique ensemble

Cet article a été rédigé par Marie Mourot & ParlonsBambins / publié le 9 juin 2022

Crédit photo : pexels.com/ © Polina Tankilevitch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager cet article

TÉLÉCHARGEZ VOTRE EBOOK 

Les 10 questions les plus fréquentes

durant le premier mois de bébé