Premières frustrations, comment les gérer ?

Les premières frustrations d’un enfant peuvent être très déstabilisantes pour les parents. En effet, il est difficile de ne pas se sentir impuissant face à ces véritables tempêtes émotionnelles. Alors, comment les comprendre pour mieux les gérer ? Comment prévenir les crises et les désamorcer ? Que mettre en place au quotidien pour aider son enfant ?

premières frustrations

Il n’est jamais simple, pour un parent, de savoir comment bien réagir lorsque son enfant se met en colère. Il est parfois difficile de parvenir à le calmer tant les crises sont impressionnantes. Sous l’effet du stress mais aussi de la peur d’être jugé sur nos compétences parentales, nous ne prenons pas toujours le temps nécessaire à l’apaisement. Pourtant, comprendre ce qu’il se passe dans la tête de son enfant est essentiel pour faire face à ces crises.

Premières frustrations : les comprendre pour mieux les gérer

Si les premières frustrations peuvent arriver assez tôt, vers 12 mois, c’est en général à partir de 18 mois/2 ans qu’elles se manifestent davantage. Elles concernent bien souvent la plupart des enfants, avec un degré d’intensité variable selon les personnalités de chacun.

Une étape normale du développement

Les premières frustrations ou crises de colère sont une étape normale du développement de votre enfant. En effet, l’avancée des neurosciences nous montre que l’immaturité du cerveau de l’enfant l’empêche tout simplement de contrôler ses émotions. C’est seulement à partir de 6/7 ans qu’il parviendra à mieux les gérer, les comprendre et ainsi les surmonter. Avant cela, votre empathie et votre bienveillance sont donc essentielles. Il a besoin de vous pour se sentir rassuré et comprendre ce qu’il ressent. C’est en verbalisant avec lui ses émotions qu’il va pouvoir apprendre à les reconnaître.

De plus, il n’a pas le même espace temps qu’un adulte, pas le même recul, ce qui peut être angoissant pour lui. Vers 12 mois, il commence aussi à se mettre debout, il a la volonté de faire des choses mais pas forcément les capacités physiques pour le faire ni le langage pour l’exprimer. C’est donc particulièrement à ce moment là que les tempêtes émotionnelles peuvent apparaître. Quoi qu’il arrive ce n’est donc ni la faute de votre enfant ni la vôtre. Certaines semaines seront plus simples, d’autres plus compliquées. Son apprentissage est fait de progressions mais aussi de stagnations et de régressions, il est important d’en avoir conscience. Des régressions peuvent notamment apparaître lors de la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur : elles peuvent impacter sa manière de se comporter mais aussi son sommeil. C’est tout à fait normal, rassurez-vous.

Comment prévenir les crises ?

Votre écoute et votre bienveillance au quotidien sont essentielles pour prévenir les crises. Il faut savoir également qu’un tout petit de 2 ans qui s’oppose constamment a avant tout un réel besoin d’indépendance et d’autonomie. Il a envie de faire les choses par lui-même. C’est pour cette raison que lorsqu’il n’y parvient pas ou qu’il ne sent pas compris ou écouté, les décharges émotionnelles peuvent se manifester, parfois de manière virulente. Il a donc besoin de vous pour l’accompagner au mieux vers cette autonomie, pour lui apprendre à faire les choses seul. Les routines vont également être très importantes pour votre enfant au quotidien. Elles vont le rassurer, lui donner des repères et donc limiter la survenue des frustrations et des crises.

Mon coffret Stop aux crises : un outil du quotidien

Au quotidien, il peut être intéressant de se doter d’outils (livres, cartes, jeux…) pour désamorcer les conflits. C’est dans ce contexte que je vous annonce la sortie de Mon coffret Stop aux crises. Il a été pensé pour vous accompagner et vous aider à résoudre les frustrations que rencontre votre enfant. Disponible dans vos librairies dès aujourd’hui, il comprend 14 cartes accordéon illustrant chacune une situation très concrète de conflit que vous pouvez rencontrer avec votre enfant de 12 mois à 5 ans (par exemple : mon enfant dit tout le temps non, mon enfant pleure au moment du bain, mon enfant est submergé par ses émotions, mon enfant ne veut pas se séparer de moi…). Il comprend aussi un guide pratique (utilisation du coffret, développement et besoins de l’enfant). Chaque carte expose :

  • une situation fréquente rencontrée avec votre enfant
  • ce qu’il se passe dans votre tête mais aussi dans la sienne
  • la solution immédiate pour éviter la grosse crise
  • la solution durable : quelle routine mettre en place pour éviter de se retrouver à nouveau dans cette situation conflictuelle.
Stop aux crises

Les dessins des cartes sont très réalistes, ce qui permet d’ouvrir l’espace de parole avec votre enfant une fois la crise terminée. En effet, plus il va grandir, plus le coffret pourra devenir un véritable outil pour comprendre ce qu’il vient de se passer. Il lui permettra de comprendre pourquoi vous avez réagi comme ça et ce qu’il s’est passé pour lui. Ce rituel lui permettra ainsi de verbaliser et de mettre des mots sur ses émotions.

Enfin, si vous ressentez le besoin d’être soutenu(e) dans la gestion des crises de votre enfant, ne restez pas seul(e) et n’hésitez pas à me contacter pour un accompagnement parental personnalisé.

Article rédigé par Marie Mourot & ParlonsBambins/ publié le 15 mars 2022

Crédits : photo n°1 pexels.com © Tatiana Syrikova / photo n°2 © Alexia Poirier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager cet article

TÉLÉCHARGEZ VOTRE EBOOK 

Les 10 questions les plus fréquentes

durant le premier mois de bébé