Bébé nageur : comment aider mon enfant à apprécier l’eau ?

Vous souhaitez faire découvrir à votre enfant les plaisirs de l’eau tout en passant un moment privilégié ensemble ? Les séances bébé nageur sont faites pour vous ! Alors, comment familiariser votre enfant avec l’eau et passer ensuite les autres étapes sereinement ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir avant de commencer.

bébé nageur

Afin que votre enfant soit à l’aise dans l’eau, il est possible de l’habituer à cet élément dès le plus jeune âge. À la maison pour commencer, puis à la piscine en suivant des cours bébé nageur. En effet, de nombreux enfants ont peur de l’eau car ils n’y ont jamais vraiment été habitués lorsqu’ils étaient tout petit. Parfois, mettre la tête sous l’eau relève simplement de l’impossible. Pour éviter cela et surtout, pour faire en sorte qu’il apprenne à nager plus facilement, quelques bons réflexes et habitudes peuvent être mis en place, et ce, dès la naissance.

Bébé nageur : tout ce qu’il faut savoir pour bien commencer

Les bienfaits de l’eau chez l’enfant (comme chez l’adulte) sont très nombreux. En effet, l’eau a de réels bénéfices d’un point de vue physiologique, neurologique, psychologique et émotionnel. Respiration, souffle, motricité, détente, apprentissage de la coordination, les bienfaits de l’eau sont multiples. D’un point de vue santé, la natation est donc excellente. De plus, un bébé qui va participer à des séances de bébé nageur va retrouver les sensations vécues in-utero. C’est donc une continuité idéale. Le lien d’attachement entre enfant et parent va également se renforcer, ce qui va aussi favoriser la confiance en soi.

Dès la naissance, les bons réflexes

Afin d’éviter que votre enfant n’appréhende l’eau lorsqu’il sera plus grand, il existe quelques petites astuces à mettre en place au quotidien. S’il ne paraît pas à l’aise lors des premiers bains, n’hésitez pas par exemple à pratiquer le bain enveloppé. Contenu dans un lange, il se sentira davantage en sécurité. Vous pouvez aussi essayer le peau à peau avec lui dans le bain ou sous la douche afin de l’aider à se sentir en confiance. Passez-lui un peu d’eau sur le visage avec votre main. N’oubliez pas que bébé était immergé dans l’eau dans le ventre maternel, c’est donc une continuité normale pour lui. Il connaît ces sensations.

Essayez autant que possible de ne pas projeter vos angoisses sur lui. Observez-le, expliquez-lui toujours ce que vous allez faire en mettant des mots sur ce qu’il se passe. Au fil du temps, vous allez pouvoir faire ruisseler quelques gouttes d’eau sur son visage, avec vos mains ou un gobelet. Regardez ces réactions et faites-vous confiance. Il va naturellement fermer les yeux et s’habituer. Si tout se passe bien, vous pourrez au bout de quelques temps, utiliser le pommeau de douche à faible pression pour lui rincer les cheveux par exemple. Votre attitude est très importante : montrez-vous rassurant(e) et souriant(e) afin qu’il se sente en sécurité. N’hésitez pas enfin à mettre en place le bain libre vers 2/3 mois afin qu’il puisse davantage se sentir libre de ses mouvements (toujours sous étroite surveillance bien entendu).

Bébé nageur : quelles précautions prendre ?

À partir de 4 mois, lorsque bébé a tous les vaccins nécessaires, vous pouvez l’emmener dans une piscine publique. Cependant attention à la température de l’eau (généralement autour de 28 degrés), froide pour lui. En effet, il sera important de ne pas y rester trop longtemps afin d’éviter qu’il ne prenne froid (10 minutes max). Si vous avez le choix, privilégiez une piscine récente dont le système de renouvellement de l’air sera meilleur. À partir de 6 mois, vous pouvez commencer les séances de bébé nageur. L’eau, chauffée à 32 degrés sera plus agréable pour votre bébé. On ne le sait pas forcément, mais il est important de se savonner le corps avant d’entrer dans l’eau afin d’éviter que le chlore ne réagisse trop avec nos déchets organiques. Pensez donc à bien savonner votre enfant avant la séance. N’hésitez pas aussi à lui donner à manger avant et après.

Si votre bébé multiplie les bronchiolites ou les otites, il est indispensable de demander l’avis de votre médecin avant de commencer les séances de bébé nageur. Même chose s’il est sujet à l’eczéma. De manière générale, il est conseillé de toujours bien hydrater la peau de votre bébé après une séance, avec de l’huile végétale.

La première séance, essentielle pour prendre confiance

Il est important de savoir que la piscine est très impressionnante pour un bébé la première fois. C’est un grand espace, inconnu, bruyant où l’air est chaud et humide. Il a besoin de découvrir cet univers en toute sécurité. Pour cela, rien de mieux que les bras de son parent. Prenez-le contre vous et baladez-vous dans l’eau avec lui. Parlez-lui, souriez et montrez-lui que vous vous sentez bien afin de le rassurer. Votre posture est en effet essentielle. Si vous avez peur, vous risquez de la lui transmettre. Petit à petit, décollez-le de vous en le prenant sous les bras afin de lui faire découvrir d’autres sensations.

Observez toujours sa réaction pour savoir si cela lui convient. Au fil des séances, vous pourrez l’encourager à bouger ses pieds et ses bras, le mettre sur le dos ou sur le ventre. Des structures installées spécifiquement pour la séance ainsi que des jouets lui permettront aussi de se familiariser avec l’eau tout en s’amusant.

Si votre bébé est né prématurément, n’hésitez pas à prévenir les moniteurs car il risque de se refroidir plus rapidement.

Quelles sont les étapes importantes ?

Progressivement, votre bébé va se sentir de plus en plus à l’aise dans l’eau. Il va se verticaliser et apprendre à se déplacer en battant des jambes et des bras. Il pourra également apprendre la position pour se sauver qui consiste à se mettre sur le dos et ne plus bouger. Votre enfant sera alors capable de se mettre en sécurité s’il y a un problème, et ce, bien avant de savoir nager. Lorsqu’il sera prêt, il mettra ensuite la tête sous l’eau. La descente en toboggan est idéale pour commencer : en glissant, il va s’immerger naturellement. Sortez-le ensuite de l’eau sans paniquer.

Chaque enfant a son rythme et il est important de le respecter. Quoi qu’il en soit, ne vous inquiétez pas et faites-vous confiance. Vous serez capable de détecter le moment propice pour commencer. Lorsqu’il aura pris l’habitude de mettre la tête sous l’eau, il sera ensuite possible de le lâcher quelques instants. Il est important de savoir qu’il n’y a pas d’objectifs particuliers à atteindre, si ce n’est le plaisir d’évoluer dans l’eau et de progresser selon les capacités propres à chacun.

Si votre bébé boit la tasse, aucun soucis, ce n’est pas grave. Il va sûrement tousser et peut-être pleurer. Gardez votre calme, dites-lui que ce n’est pas grave en lui expliquant ce qu’il vient de se passer et en ne vous attardant pas trop.

Comment habiller son bébé pendant la séance ?

N’hésitez pas à contacter votre piscine pour savoir ce qui est autorisé ou pas. L’idéal étant de ne pas mettre de couche. En effet, mouillée, la couche devient très lourde et donc contraignante. Privilégiez plutôt une culotte de bain lavable qui retiendra les selles. Pour éviter d’avoir froid, ajoutez-lui un tee-shirt ou une combinaison. Attention, pensez à lui retirer dès que vous sortez de l’eau et enroulez-le dans une serviette rapidement. Si votre enfant a souvent des otites, il peut être intéressant de lui mettre des bouchons d’oreille avec un petit bonnet de bain. Encore une fois, demandez l’avis de votre médecin.

Bébé nageur, jusqu’à quel âge ?

En général, il est possible de suivre les séances de bébé nageur jusqu’à 3 ou 4 ans, cela dépend des piscines. Cet éveil aquatique lui sera, dans tous les cas, bénéfique pour l’apprentissage de la nage. Vers 6 ans, il sera capable d’apprendre à coordonner les mouvements pour se déplacer. Une ceinture ou des accessoires comme la frite peuvent être intéressants pour faciliter cet apprentissage. Cependant, mieux vaut limiter au maximum les brassards qui risquent d’entraver ses mouvements. Bien entendu, votre surveillance est primordiale. S’il n’a pied nulle part ou si vous êtes avec plusieurs enfants, les brassards peuvent cependant être utiles pour assurer leur sécurité. Mais ils ne remplacent en aucun cas votre vigilance.

Si vous ressentez le besoin d’être accompagné(e) sur ce sujet, je vous invite à découvrir l’atelier éveil aquatique de 0 à 1 an proposé par Emeline Riffier, maître-nageur diplômée d’état. D’une durée d’1h30, il comprend 16 vidéos réparties en 7 modules afin de vous guider pas à pas.

Cet article a été rédigé par Marie Mourot & ParlonsBambins/ publié le 26 avril 2022.

Crédit photo : Adobe Stock / © Nataliaderiabina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cet article

TÉLÉCHARGEZ VOTRE EBOOK 

Les 10 questions les plus fréquentes

durant le premier mois de bébé