Sommeil : bébé ne dort que dans les bras, que faire ?

Le sommeil du nouveau-né est un vaste sujet qui suscite beaucoup d’interrogations auprès des parents. Il n’est pas simple, au début, de comprendre les besoins de son enfant, surtout lorsque la fatigue nous met à rude épreuve. Si certains bébés acceptent rapidement de dormir dans un couffin ou un lit, la grande majorité auront besoin de plusieurs semaines pour s’y habituer. Alors, que faire si bébé ne dort que dans les bras ? Pourquoi refuse t-il de s’endormir dans son lit ? Comment l’accompagner vers un sommeil plus autonome ?

bébé ne dort que dans les bras

Les premières semaines, il est vrai, le sommeil d’un bébé peut-être compliqué. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à la naissance, son horloge biologique n’est pas encore mature. À ce moment là, il n’est pas encore capable de faire la distinction jour/nuit sur 24 heures. On parle alors de rythme ultradien. Progressivement, au fil des mois, les donneurs de temps (luminosité/obscurité, bruits/silence, repas, promenade…) vont aider votre enfant à faire cette distinction essentielle. Et c’est seulement vers 3-4 mois que le rythme circadien pourra se mettre en place. Cela signifie concrètement qu’il aura intégré un rythme biologique de 24 heures, avec une différence jour/nuit.

Bébé ne dort que dans les bras : est-ce que c’est normal ? Que faire pour l’accompagner vers un sommeil plus autonome ?

Le sommeil de bébé est l’un des piliers de sa croissance. En effet, c’est durant son sommeil que sont sécrétées les hormones de croissance indispensables à son bon développement physique et cérébral. Afin de mettre en place des conditions de sommeil idéales pour votre bébé, il est tout d’abord indispensable de comprendre le rythme d’un nourrisson.

Entre 0 et 3 mois, un nouveau-né dort en moyenne 17 à 20 heures par jour avec des cycles d’une heure environ. Parfois, plusieurs cycles s’enchaînent pendant 3 ou 4 heures. Ces réveils dépendent en grande partie de ses besoins primaires en nourriture. La fenêtre d’éveil est, quant à elle, très courte et limitée à 45 minutes en début de vie puis 1h30 vers 2/3 mois selon les bébés. Il est également important de savoir que le sommeil du nouveau-né comprend 2 phases : une phase de sommeil agité (bébé bouge ses membres, il est tonique, bruyant et a une respiration irrégulière) puis une phase de sommeil profond (bébé est immobile, respire calmement et a un visage détendu).

Pourquoi mon bébé ne dort que dans les bras ?

Afin de comprendre pourquoi votre bébé ne dort que dans les bras, il faut revenir aux conditions in-utero qu’il a connu durant 9 mois. En effet, pendant la grossesse, bébé alterne phases d’éveil courtes et phases de sommeil, indépendamment de celles de sa mère. Il s’endort en étant contenu dans l’enveloppe utérine, bercé par les mouvements maternels. Il entend des sons réguliers, familiers, ainsi que les battements du cœur de sa mère. Tous ses besoins sont alors satisfaits (oxygénation, alimentation).

C’est donc tout à fait normal et naturel que votre bébé apprécie de dormir dans vos bras. Il s’agit simplement d’un besoin de continuité après sa vie intra-utérine. Dans vos bras, il se sent rassuré et en sécurité : il retrouve votre odeur, les bruits de votre cœur, vos mouvements, le son de votre voix tout en étant bien contenu au chaud contre vous. Il n’y pas meilleure place pour lui et ça se comprend !

Si bébé pleure beaucoup dès qu’il se trouve en position allongée, consultez un médecin ou une infirmière puéricultrice. Il peut souffrir d’un reflux ou de coliques.

Le quatrième trimestre de grossesse, une période de symbiose nécessaire

Durant ses trois premiers mois, votre bébé a besoin d’être proche de vous, aussi bien physiquement que psychiquement. C’est ce que l’on appelle, la période du continuum ou le 4e trimestre de grossesse. Pendant cette période particulièrement, les pleurs sont souvent nombreux, il a avant tout envie d’être bercé et câliné, tout contre vous. C’est une période d’adaptation où la fusion vécue pendant les 9 mois de grossesse se prolonge afin de garantir le bien-être de l’enfant mais aussi de la maman. Il n’est donc pas du tout étonnant que votre enfant préfère vos bras pour s’endormir. C’est la continuité normale de la grossesse. Il lui faut du temps pour se sentir bien ailleurs que contre vous et comprendre qu’il a bien désormais un corps distinct du vôtre.

Mon bébé va t-il prendre de mauvaises habitudes ?

La réponse est clairement non, votre bébé ne risque pas de prendre de mauvaises habitudes. Il n’est pas simple lorsqu’on devient parent de faire abstraction des nombreuses injonctions ou « conseils » que l’on peut nous donner en matière d’éducation. Pourtant, il est nécessaire avant tout de vous écouter. Au fil des semaines, en observant votre bébé, vous allez apprendre à le connaître de mieux en mieux. Vous, et le coparent êtes les mieux placés pour savoir ce qui est bon pour lui et pour vous. Si vous l’allaitez et qu’il s’endort au sein, aucun problème si cela vous convient.

Un nouveau-né a besoin de votre présence rassurante. Il se sent apaisé lorsqu’il s’endort contre vous. Il n’y a donc aucune raison de vous en priver, tant que cela ne devient pas pesant pour vous. Cependant, si vous souhaitez pouvoir le poser davantage et vous reposer, c’est peut-être le moment de changer quelques habitudes, d’essayer de l’aider à s’endormir seul.

Comment accompagner mon bébé à un sommeil un peu plus autonome ?

Pour sécuriser votre enfant dans son sommeil, vous pouvez mettre en place progressivement une routine d’endormissement. Essayez autant que possible de garder en tête les sensations qu’il a dans vos bras afin de vous en approcher un peu. Testez différentes choses et voyez ce qui l’apaise le plus. Vous pouvez, par exemple, le bercer dans vos bras, en poussette ou dans un berceau à bascule avant qu’il s’endorme. Veillez à ce que le lit dans lequel il dort ne soit pas trop grand car les bébés aiment être contenus ou s’appuyer contre une paroi. Le berceau ou encore le couffin sont parfaits les premiers mois.

Si votre enfant a moins de 4 mois et qu’il est encore fréquemment réveillé par le réflexe de Moro (réflexe de chute libre et de sursaut), vous pouvez essayer l’emmaillotage. Rassurez-le avant de le laisser dans son lit, posez votre main sur lui et dites-lui que tout va bien se passer, que vous êtes près de lui s’il a besoin de vous. Vous pouvez, pourquoi pas, prendre l’habitude de lui chanter une berceuse à ce moment là. Les bruits blancs peuvent également être très utiles pour apaiser votre nouveau-né car ils vont apporter des sons réguliers qui le rassureront (n’hésitez pas à tester l’appli Atmosphère).

À partir de 2-3 mois, vous pouvez, si vous le souhaitez, privilégier les siestes dans la pénombre car l’obscurité favorise la sécrétion de mélatonine (l’hormone du sommeil). Un enfant si petit n’a pas peur du noir, n’ayez aucune crainte.

Sécuriser son bébé au moment du coucher

Au bout de quelques semaines, vous allez plus facilement repérer les cycles de sommeil de votre bébé ainsi que les premiers signes de fatigue. Cela vous permettra notamment de savoir quand il est temps d’aller le coucher afin qu’il ne s’endorme pas dans vos bras. Car il est important de savoir que lorsqu’un bébé s’endort dans les bras de son parent, il se sent bien et en sécurité. Quand vous allez ensuite le poser dans son lit, il va en général se réveiller rapidement ou une trentaine de minutes plus tard. Pourquoi ? Tout simplement car ce n’est plus les mêmes conditions de sommeil, ce qui signifie pour lui qu’il se trouve potentiellement en danger. Il va donc pleurer pour signifier son insécurité et retrouver ces mêmes conditions. Si votre bébé s’endort dans vos bras, mieux vaut donc qu’il termine sa sieste à cet endroit.

Pour l’accompagner vers un sommeil plus autonome, l’enjeu sera donc de le sécuriser au moment du coucher. S’il s’endort en sécurité, ses micro-réveils ne seront plus un problème car il sera toujours dans les mêmes conditions que lorsqu’il s’est endormi. Il pourra donc se rendormir paisiblement. Bien entendu, rien ne se fera du jour au lendemain, c’est la répétition des actions, la régularité de vos habitudes d’endormissement qui permettront à votre bébé de s’endormir ailleurs que dans vos bras. Il y aura certainement des échecs. Mais ce n’est rien, proposez-lui son lit, essayez, et recommencez le lendemain si ça ne fonctionne pas. Il faut du temps, faites-lui confiance, il finira pas y arriver !

Vous avez besoin d’un accompagnement ?

Si vous souhaitez être accompagné, je vous invite à découvrir mon atelier sur le sommeil (de la naissance à 12 mois). Dans cet atelier, je vous propose 14 vidéos pour comprendre et accompagner votre enfant à l’autonomie au sommeil. Une formation idéale, mêlant théorie et conseils pratiques, pour aider votre enfant à retrouver des nuits sereines. N’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions sur cet atelier !

Cet article a été rédigé par Marie Mourot & ParlonsBambinsPublié le 2 novembre 2021

Crédit photo : pexels.com / © Sarah Chai

8 réflexions sur “Sommeil : bébé ne dort que dans les bras, que faire ?”

  1. Bonjour
    Je pense que le réflexe de moro de la fille est assez fort ça la réveille à. Ha que fois et si elle ne le voit pas elle ne se rendors pas (la journée) elle va avoir 3 mois d’ici quelques jours et ne s’endort qu’au sein le soir ou dans les bras la journée. est ce que je peux essayer l’emmaillotage sachant que je l’ai jamais fais ? Elle n’aura pas la sensation d’être bloqué ? Je dois le faire avant qu’elle s’endorme et la laissez emmaillotée toute sa sieste ?
    Merci pour cet article ça le rassure ma fille correspond à tous vos exemples effectivement ☺️☺️ Je m’inquiète juste pour la nounou qui n’aura probablement pas autant de temps que moi à lui consacrer pour l’endormir…

    1. Bonjour,

      Pas de soucis pour essayer l’emmaillotage sur les siestes, dans un premier temps tu peux l’emmailloter puis la bercer et ensuite la poser dans son lit. Elle aura la sensation d’être contenu comme dans les bras.

      J’espère avoir répondu à ta question

  2. Bonjour,
    Ici bébé de 2 mois, la nuit aucun souci de sommeil je la berce elle s’endort généralement dans mes bras vers 22h je la pose et se réveille que le lendemain à 8h. Mais la journée c’est totalement autre chose, elle s’endort dans mes bras je fini par la poser un petit temps après l’endormissement et 3fois sur 4 elle se réveille au bout de 5-10 minutes. Alors souvent je la met en écharpe pour pouvoir libérer mes bras et mes mains. Mais il est vrai que c’est compliqué car du coup souvent elle dort peu la journée et arrivée le soir elle est grognon car n’a pas ces heures de sommeil. Donc souvent l’après-midi elle dort à côté de moi dans mon lit. Je commence doucement à essayer de l’endormir dans son lit en restant vers elle, une main sur son ventre pour la rassurer. On va dire que ça marche 1 fois sur 4.. mais je ne baisse pas les bras. Merci pour cette article qui me fait déculpabiliser de l’avoir dans mes bras et surtout de montrer à mon entourage que c’est tout à fait normal et que ce n’est pas un « caprice » 😉

  3. Merci pour cet article très utile j’ai une fille de 2 mois, ce n’est pas mon premier bébé mais comme on le dit si bien chaque enfant est différent et effectivement ma deuxième n’a rien avoir avec ma première. Elle ne veut que les bras c’est compliqué pour moi qui n’est jamais connu ça. Je vais tenter la routine d’endormissement lorsqu’elle aura 4 mois, pour la mettre peu a peu dans la chambre avec sa sœur la nuit ut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager cet article

TÉLÉCHARGEZ VOTRE EBOOK 

Les 10 questions les plus fréquentes

durant le premier mois de bébé