Sophrologie prénatale : quels bénéfices ?

Thuy-Mai Lam est sophrologue certifiée RNCP (Répertoire National de la Certification Professionnelle). Elle est également praticienne en hypnose et coach chez Happy Life Therapy. Elle exerce en visio ou en cabinet (Paris 17 ou 9). Dans cet article, elle nous explique les bénéfices que peuvent tirer les futures mamans de la sophrologie prénatale.

« La grossesse est un moment très particulier pour une femme. Durant cette période, elle a besoin d’être enveloppée de douceur afin de profiter de ces quelques mois un peu hors du temps. Malheureusement, la grossesse ne rime pas toujours avec douceur. Il s’agit aussi d’une période avec de grands changements. Sur le plan physique, le corps change, le ventre s’arrondit et s’alourdit de mois en mois, ce qui entraîne une perte de mobilité… D’un point du vue mental et émotionnel, les émotions sont souvent exacerbées du fait du bouleversement hormonal, de l’inquiétude de l’après, de la peur de l’accouchement pour certaines, des insomnies… Enfin, sur le plan physiologique, les douleurs liés aux changements corporels peuvent parfois être difficiles à vivre.

sophrologie prénatale

Toutes les femmes ne sont malheureusement pas égales face à la grossesse. Alors que pour certaines, tout se passera merveilleusement bien, pour d’autres, cette période peut être perturbée par ces inconforts. Certaines femmes peuvent aussi se voir imposer des restrictions (alimentaires, activités sportives…) qui ont un réel impact émotionnel et psychologique.

Heureusement, aujourd’hui, il existe plusieurs méthodes et pratiques douces permettant à chacune de vivre aux mieux sa grossesse. La sophrologie prénatale en fait partie.

Sophrologie prénatale : tout ce qu’il faut savoir

La sophrologie est une pratique psycho-corporelle qui existe depuis les années 60. Elle a été créé par un neuropsychiatre. Cette pratique douce se base sur la conscientisation des ressentis, des émotions et des sensations.

Grâce à des exercices associant le relâchement musculaire, la respiration contrôlée et la suggestion d’idées ou d’images positives, la sophrologie nous permet d’explorer et d’exploiter nos propres ressources émotionnelles dans notre quotidien. Cela nous aide ainsi à atteindre nos objectifs.

La sophrologie prénatale permet ainsi à la future maman de mettre des mots sur la manière dont elle vit et ressent sa grossesse. Elle va aussi l’aider à vivre au mieux cette étape.

Comment se passe une séance / un accompagnement ?

La première séance de sophrologie prénatale est généralement la plus longue. Elle permet de faire connaissance mais permet surtout au sophrologue de comprendre le contexte, les ressentis, le vécu et l’objectif de la patiente.

Généralement, des exercices sont aussi proposés en fin de séance fin que la future maman puisse expérimenter et voir si cette pratique lui convient.

Les séances suivantes durent environ entre 45min et 1h. La future maman va travailler sur des exercices définis par le/la sophrologue. À l’issue de la séance, elle va pouvoir choisir au moins un exercice pour son entraînement personnel. Ce dernier est un point important, car il va permettre un résultat optimal.

Tout comme un marathonien a besoin de s’entraîner pour atteindre son objectif, il est vivement conseillé de s’entraîner entre les séances, afin de permettre au corps et à l’esprit de s’imprégner des nouveaux ressentis, des nouvelles sensations.

La durée de l’accompagnement (et donc le nombre de séances) est établie entre la future maman et le/la sophrologue.

À noter : l’accompagnement consiste à travailler étape par étape. Pour un accompagnement complet, et selon l’objectif recherché, il faut donc un minimum de séances. Pour celles qui s’y prennent un peu « tard », il est tout de même possible de travailler sur certaines choses, notamment évacuer les angoisses, les peurs, gérer le stress….

Dans quel cas faire appel à la sophrologie ?

Le recours à la sophrologie est très répandu en ce qui concerne la préparation à l’accouchement. Toutefois, cette pratique peut s’avérer efficace dans bien nombre de cas, et ce durant toute la grossesse.

Pour se préparer mentalement à l’accouchement

La sophrologie est souvent recommandée comme accompagnement complémentaire à la préparation classique à l’accouchement, dispensée par une SF ou un médecin. Contrairement à la préparation classique, la sophrologie va surtout porter sur la préparation mentale.

L’objectif de la sophrologie prénatale est surtout d’aider la future maman à regagner en confiance en elle et en les capacités de son corps. Cet accompagnement permet aussi de gérer toutes les appréhensions, peurs et angoisses face à l’accouchement.

Pour celles qui ont déjà eu un premier accouchement ayant laissé de mauvais souvenirs (voire un traumatisme), on pourra aller travailler sur la libération de cet accouchement difficile.

Les séances vont surtout être axées sur la libération de tout ce qui est négatif : stress, peurs, mauvais souvenirs… avant de pouvoir travailler sur des capacités telles que instaurer du calme, se créer son cocon, gérer la douleur des contractions, se faire confiance…

La sophrologie prénatale est idéale pour :

– celles qui ont déjà accouché et qui ne gardent pas un bon souvenir de leur(s) premier(s) accouchement(s)

– celles qui souhaitent accoucher le plus naturellement possible

– celles qui veulent apprendre à gérer les contractions

Pour gérer les maux et les douleurs liés à la grossesse

Les maux de grossesse (nausées, douleurs…) peuvent rendre l’expérience peu plaisante, même s’ils sont temporaires pour beaucoup de femmes.

L’objectif de la sophrologie n’est pas de diminuer l’intensité des maux ou des douleurs, mais d’aider chacune à mieux les vivre au quotidien.

En ce sens, grâce aux exercices, la future maman va apprendre à détourner son attention de la douleur ou de ses maux pour ne plus être focalisée sur cela. Elle apprendra aussi à utiliser ses ressources pour atténuer les ressentis physiques dans certains cas.

Pour accepter les changements corporels

Voir son corps changer aussi rapidement peut être mal vécu par certaines femmes. Certaines y voient une perte de contrôle de leur corps, de leur image alors que d’autres peuvent ne plus se reconnaître ou peuvent avoir du mal à accepter ces changements corporels. Cela peut alors impacter l’estime de soi donc la manière de vivre la grossesse.

La sophrologie va permettre à ces femmes d’assumer plus facilement ce nouveau corps qui change. Pour cela, les séances seront axées sur l’évacuation des angoisses ou du stress, avant de travailler sur ces capacités à changer son regard sur son corps et sur l’estime d’elle-même. La sophrologie peut ainsi aider la future maman à mieux appréhender ses nouvelles formes et son nouvel équilibre physique.

Pour retrouver un meilleur sommeil

Les insomnies liées à la grossesse sont bien souvent nombreuses. Soit parce qu’on a du mal à trouver la bonne position, soit parce que bébé bouge sans arrêt. Sans compter aussi celles qui, à l’approche du jour J, commencent à penser à l’après.

Ce manque de sommeil va avoir un réel impact sur le niveau d’énergie et la vitalité de la future mère.

La sophrologie prénatale va permettre à chacune de travailler sur les raisons de ce mauvais sommeil : cerveau en ébullition, stress, angoisses… et ainsi leur permettre d’optimiser leur sommeil.

Des séances axées sur la vitalité peuvent aussi être envisagées. L’objectif est que la future maman se soit reposée et ne soit plus diminuée par ce manque d’énergie.

En cas d’alitement

Certaines femmes se retrouvent contraintes à un repos forcé pour diverses raisons. Peu importe la cause, l’alitement peut être source d’inquiétudes et de culpabilité. La peur de ne pas « tenir » jusqu’à la 34ème SA… Cela peut aussi avoir des répercussions sur celles qui envisagent d’autres grossesses, avec la peur que ces dernières se passent de la même manière.

Quoi qu’il en soit, un alitement strict et de longue durée peut aussi générer des troubles physiologiques (mauvaise circulation sanguine…) et peut donc rendre la grossesse émotionnellement et physiquement difficile à supporter.

Un accompagnement par la sophrologie va permettre à la future maman de mieux vivre son repos imposé, de chasser toutes ses angoisses mais aussi de travailler sur la confiance qu’elle a en son corps à pouvoir aller au bout de son accouchement. »

Pour en savoir plus sur la préparation mentale à l’accouchement, rendez-vous sur le blog de Mai. N’hésitez pas également à la suivre sur instagram.

Article publié le 4 janvier 2022

Crédit photo : pexels.com / Pavel Danilyuk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager cet article

TÉLÉCHARGEZ VOTRE EBOOK 

Les 10 questions les plus fréquentes

durant le premier mois de bébé