Le portage : idéal pour apaiser bébé

Si le portage est parfois une évidence pour de nombreux jeunes parents, ce n’est pas le cas pour tous. En effet, certains hésitent, craignent de mal s’y prendre ou ne savent pas quel mode de portage choisir. Et c’est bien normal car ce n’est pas toujours simple d’avoir confiance en soi lorsque l’on devient parent. Cependant, les bienfaits du portage sont indéniables, autant pour l’enfant que pour le porteur. Il serait dommage de s’en priver ! Alors, quels sont ces bienfaits ? Comment choisir entre écharpe ou porte bébé ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le portage avant de vous lancer.

portage bébé

Pour que la transition entre le ventre maternel et le monde extérieur soit plus douce, porter son bébé est essentiel. C’est même la meilleure transition entre la vie intra et extra-utérine que l’on peut offrir à son enfant. Dans vos bras, contre vous, il se sent en sécurité et protégé. Il retrouve des sensations vécues in-utero et c’est pour cette raison que le portage contribue à son bien-être. Pratiqué depuis toujours, partout dans le monde, il répond aux besoins de développement du bébé tout en ayant aussi des bénéfices pour le porteur.

Les bienfaits du portage : pour le bébé et pour le parent

Lorsqu’il était dans le ventre maternel, le bébé était contenu, au chaud et bercé par les mouvements de sa maman. Rassuré par sa voix et ses battements cardiaques, tous ses besoins étaient alors comblés. Il n’est donc pas étonnant que vos bras représentent la meilleure continuité pour lui après la vie intra-utérine. C’est pour cette raison que votre bébé s’endort dans vos bras plus facilement. Le portage lui permet de retrouver ces sensations apaisantes vécues in-utero. À la maison, ou en balade, le portage est donc idéal pour apaiser son enfant.

Quels sont les bienfaits du portage pour votre bébé ?

Le portage offre au bébé un contact physique avec son parent, ce qui contribue à son bien-être et son apaisement. Il diminue chez lui le stress, l’inconfort et donc les pleurs grâce à la sécrétion d’ocytocine (hormone du bonheur). De plus, cela permet aussi de renforcer le lien d’attachement entre le bébé et son parent. La position foetale retrouvée lors du portage est également idéale pour réduire les coliques, les reflux et favoriser la digestion. Le sommeil du bébé est donc bien souvent de meilleure qualité lorsqu’il est porté. Grâce au contact avec son parent, la température du nouveau-né est régulée, tout comme sa respiration, son rythme cardiaque ou encore sa glycémie.

Au fil des semaines, le portage va aussi stimuler le développement cognitif du bébé grâce aux nombreuses stimulations sensorielles qu’il lui offre. Enfin, lorsque le bébé est porté de manière physiologique, cela permet un bon positionnement de ses hanches ainsi qu’un bon développement musculaire (cou et dos).

Et pour le porteur, quels avantages ?

Porter son enfant est également excellent pour le parent. En effet, le portage, qui contribue au lien d’attachement entre lui et son bébé, lui permet aussi de renforcer son sentiment de compétence parental. En effet, les interactions avec bébé sont facilitées car ses besoins vitaux sont plus rapidement comblés lorsqu’il est porté. De plus, le portage diminue le stress du porteur et a un effet positif sur l’humeur, ce qui diminue notamment le risque de dépression post-partum. Grâce au contact corporel entre le bébé et la maman, le portage facilite aussi l’allaitement maternel et allonge ainsi sa durée dans le temps. Il permet également au co-parent de créer un lien privilégié avec bébé, surtout lorsqu’il est allaité. Enfin, avantage non négligeable, le portage permet de prendre soin de son bébé tout en vaquant à ses occupations quotidiennes !

Quel mode de portage choisir ?

De nombreux modes de portage existent aujourd’hui : écharpe, sling, meï-taï, double bandeau, porté bébé préformé… Pour faire votre choix, il est important de vous assurer que ce moyen de portage respecte la physiologie de votre bébé. N’hésitez pas à demander conseil et à vous faire accompagner dans ce nouvel apprentissage. En effet, il est tout à fait possible aujourd’hui de suivre des ateliers collectifs ou individuels (pendant la grossesse ou après la naissance) afin d’apprendre à porter son enfant en sécurité. Cela vous permettra aussi d’en apprendre un peu plus sur les différents moyens de portage, de les tester, de savoir si vous êtes à l’aise et ainsi de pouvoir faire votre choix de manière éclairée.

L’écharpe et le sling

L’écharpe de portage est idéale, dès la naissance (portage ventral), pour une longue période car elle permet de bien répartir le poids du bébé sur les deux épaules. Elle peut être tissée (coton, lin, bambou…) ou tricotée (avec ou sans élasthanne selon les modèles). N’hésitez pas à vous fier aux recommandations d’utilisation avant d’investir afin de vous assurer que le tissu soit adapté au poids de votre bébé. Il est ensuite essentiel d’apprendre à nouer l’écharpe correctement pour s’en servir en toute sécurité.

Le sling est, quant à lui, aussi utilisable dès la naissance. Il est facile à mettre en place car il ne nécessite pas de nœud. Cependant, son mode de portage asymétrique (sur le côté ventral) peut vite être source de tensions dans l’épaule ou le dos. Il ne peut donc être utilisé que de manière ponctuelle.

Le Meï-Taï, un mode de portage hybride

Si vous hésitez entre l’écharpe et le porte-bébé, le meï-taï est peut-être fait pour vous. En effet, il se compose d’un carré de tissu formant l’assise ainsi que de 4 pans à nouer autour de la taille et des épaules du porteur. Il combine donc les avantages de l’écharpe et du porte-bébé préformé, ce qui plaît en général beaucoup aux jeunes parents. Il peut être utilisé dès la naissance pour certains modèles.

Le porte-bébé préformé

Il existe de très nombreux modèles de porte-bébés, pour certains utilisables dès la naissance et ce, jusqu’à environ 3 ans. Attention, cependant, mieux vaut éviter ce type de portage avant 6 mois. En effet, le porte-bébé est constitué d’une large assise, ne permettant pas au nouveau-né de maintenir une position physiologique. De plus, l’écart des hanches de l’enfant dans ce type d’installation est trop important pour lui. Côté maman, le porte-bébé sollicite beaucoup le périnée, ce qui n’est pas idéal en période de post-partum. N’hésitez donc pas à bien vous renseigner sur le modèle. Assurez-vous qu’il réponde à vos besoins (et corresponde à votre morphologie) ainsi qu’à ceux de votre bébé.

Contrairement aux écharpes de portage, le porte-bébé ne nécessite pas d’entraînement au préalable. Il est donc pratique et simple à utiliser. Comme pour les autres modes de portage, il est important de toujours veiller à respecter la physiologie de votre enfant (tonus, poids, hanche).

Comment porter son bébé en toute sécurité ?

Quel que soit le mode de portage que vous choisissez, il doit garantir une position physiologique à votre bébé. Cela signifie concrètement qu’il doit s’approcher le plus de la manière naturelle dont vous porteriez votre bébé s’il était contre vous. La position physiologique de nouveau-né correspond à ce que l’on appelle la position d’enroulement. Les mains sont près du visage et les jambes regroupées près du bassin. Le portage est donc assis, accroupi, les jambes formant un M. Le dos est arrondi et les genoux plus hauts que les hanches. Leur écartement doit rester naturel. Le poids du bébé est ainsi assuré par ses fesses et ses cuisses et non par l’entrejambe. Assurez-vous toujours également que votre nœud soit noué correctement avant de lâcher votre bébé.

De plus, sa tête doit toujours être maintenue. Positionnez votre bébé à hauteur de bisous afin qu’il ne soit ni trop haut ni trop bas. Veillez enfin à bien dégager ses voies respiratoires (nez/bouche et évitez de couvrir sa tête avec un lange).

Et côté vêtements, à quoi faire attention ?

Ne le couvrez pas trop afin qu’il n’ait pas trop chaud (l’écharpe = une épaisseur de vêtement). Privilégiez un pyjama sans pied afin de ne pas créer de tensions et de points d’appui pour le bébé. En effet, du fait de la position accroupie, le pyjama va remonter, ce qui peut entraîner un inconfort et une hyperextension des orteils. De plus, mieux vaut également toujours laisser les pieds du bébé hors du tissu de l’écharpe afin qu’il ne prenne pas appui dessus. Le réflexe d’hyperextension risque de le désinstaller et de provoquer une chute. Optez donc plutôt pour des chaussettes à l’intérieur et ajoutez des chaussons si vous sortez et qu’il fait froid.

Prenez votre temps pour comparer tous les modes de portage. Testez-les si vous pouvez et participez à des ateliers de portage si vous en ressentez le besoin. Il arrive parfois, que le portage ne fonctionne pas, tout simplement parce que le bébé ou le parent ne se sent pas à l’aise. Il n’y a aucune culpabilité à avoir, le premier moyen de portage, ce sont avant tout vos bras ! Contenu et rassuré contre vous, votre bébé y trouvera tout le réconfort dont il a besoin.

Cet article a été rédigé par Marie Mourot & ParlonsBambins – Publié le 14 décembre 2021

Crédit photo : Adobe Stock / © Sweetlaniko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager cet article

TÉLÉCHARGEZ VOTRE EBOOK 

Les 10 questions les plus fréquentes

durant le premier mois de bébé