Bébé a de la fièvre : comment réagir ?

La fièvre chez le jeune enfant inquiète souvent les parents, surtout lorsqu’il s’agit d’un tout petit. De plus, de nombreuses idées reçues circulent sur la manière dont il faut agir. Alors comment distinguer le vrai du faux ? Comment réagir pour soulager son enfant ? Quand consulter en urgence ? Qu’est-ce que les convulsions fébriles ? Je vous dis tout ce que vous avez besoin de savoir sur la fièvre de bébé.

fièvre bébé

La fièvre est le symptôme le plus fréquent chez le jeune enfant. Elle nous indique que l’organisme de notre enfant est en train de lutter contre une infection, virale ou bactérienne. Il s’agit donc d’un processus naturel, plutôt utile car elle permet au corps de se défendre et de nous alerter. Si elle est bien tolérée, il n’y a généralement pas à s’inquiéter, sauf si votre enfant a moins de 3 mois.

Fièvre chez le bébé : tout ce qu’il faut savoir

On parle de fièvre chez l’enfant (normalement couvert, dans une pièce tempérée et en l’absence d’activité physique intense) lorsque sa température est égale ou supérieure à 38°C. La fièvre est en effet à distinguer de l’hyperthermie, caractérisée elle par un déséquilibre entre le production et la perte de chaleur (enfant trop couvert par exemple). Il est également important de savoir que la valeur de la fièvre ne présume en rien de la gravité de la cause de cette dernière. Un 40°C n’est donc pas plus grave qu’un 38°C. Il existe en effet des maladies bactériennes qui vont occasionner un petit 38°C alors que d’autres infections virales comme une angine ou un rhume par exemple peuvent faire grimper la température jusqu’à 40°C.

Comment surveiller la fièvre chez bébé ?

Pour surveiller la fièvre de votre enfant, il va être important de prendre sa température régulièrement, en utilisant la même méthode à chaque fois. Pour davantage de fiabilité, privilégiez le thermomètre électronique par voie rectale. La prise sous l’aisselle est aussi possible et suffisamment fiable, à condition d’ajouter entre 0,5 et 0,9°C selon les thermomètres (n’hésitez pas à consulter la notice). Le thermomètre auriculaire est, quant à lui, à proscrire avant l’âge de 3 ans car le conduit auditif est encore trop étroit. Enfin, le thermomètre frontal n’est pas recommandé car il donne une température peu fiable.

Comment réagir face à la fièvre de mon enfant ?

Si votre enfant a de la fièvre, commencez par le découvrir. Faites-le boire plus qu’habituellement afin d’éviter qu’il ne se déshydrate. Oubliez les remèdes de grand-mère, bien souvent inefficaces. Le linge humide ou le bain à une température plus froide que le corps par exemple est vivement déconseillé car il est peu efficace et va augmenter l’inconfort de votre enfant.

Si votre bébé semble inconfortable, donnez lui du paracétamol (dose/poids), maximum 4 fois par jour en respectant un délai de 6h entre chaque prise. S’il a des difficultés à boire le sirop, n’hésitez pas à lui en donner sous une autre forme, toujours adaptée à son poids : sachets (en poudre à diluer dans de l’eau) ou suppositoires. Le paracétamol est là pour rendre la fièvre plus confortable mais pas pour traiter l’origine de cette fièvre donc il n’est pas utile de s’inquiéter si elle ne descend pas juste après la prise ou si elle remonte à distance. Continuez cependant à observer votre enfant régulièrement (conscience et réactivité, frissons, coloration des extrémités et comportement).

La prise d’anti-inflammatoires est vivement déconseillée sans avis médical. En effet, votre enfant pourraient mal les tolérer. De plus les anti-inflammatoires peuvent aggraver certaines pathologies sous-jacentes. Alors, prudence avec l’auto-médication !

Quand consulter en urgence ?

  • Si votre enfant a moins de 3 mois, il est nécessaire de consulter rapidement un médecin en cas de fièvre.
  • En cas de signes de mauvaise tolérance de la fièvre : frissons, trouble de conscience, difficultés respiratoires, changement de la coloration de la peau (extrémités ou lèvres bleues (cyanose) ou marbrures (vaisseaux sanguins plus apparents sur le corps).
  • Si la fièvre s’accompagne de tâches de couleur rouge foncé ou pourpre, souvent sur les membres inférieurs, sans que l’enfant ne se soit cogné au préalable : cela peut être un signe de purpura fulminans. Il s’agit alors d’une urgence absolue.

De manière plus générale, une fièvre bien tolérée mais qui persiste plus de 72h nécessite une consultation chez le médecin.

Les convulsions fébriles, qu’est-ce que c’est ?

En cas de fièvre, il arrive qu’un enfant âgé de 6 mois à 5 ans subisse ce que l’on appelle une Crise Convulsive Hyperthermique (CCH). Cela se produit car à cet âge là, le cerveau de l’enfant est encore immature. De ce fait l’ascension trop rapide de la température provoque des convulsions. Elles se reconnaissent facilement car l’enfant commence à avoir des contractions musculaires répétées des quatre membres, de manière symétrique. Il peut aussi avoir les yeux révulsés ou un regard fixe. Le contact avec votre enfant n’est donc plus possible.

Pendant la crise, Il va être important de sécuriser son environnement afin qu’il ne se blesse pas. Pensez aussi à regarder l’heure afin de savoir combien de temps durent les convulsions (info importante pour la prise en charge). Lorsque la période de secousse est passée, placez votre enfant en Position Latérale de Sécurité. Appelez ensuite le 15 afin d’avoir l’avis d’un médecin. Dans tous les cas, un examen clinique sera nécessaire. Si ces crises sont extrêmement impressionnantes pour les parents, elles sont dans la majorité des cas bénignes. Cependant, certains signes doivent vous alerter et nécessitent de consulter sans attendre : si votre enfant convulse de manière asymétrique, s’il a des mouvements pendant plus de 15 minutes ou s’il fait plusieurs crises dans la même journée.

Vous souhaitez trouver des réponses à toutes vos questions de parents ? N’hésitez pas à découvrir mes ateliers en ligne ou à réserver un accompagnement parental individuel.

Cet article a été rédigé par Marie Mourot & ParlonsBambins

Crédit photo : pexels.com / © Karolina Grabowska

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager cet article

TÉLÉCHARGEZ VOTRE EBOOK 

Les 10 questions les plus fréquentes

durant le premier mois de bébé