Allaitement au sein ou au biberon, comment choisir ?

S’il y a bien un sujet qui fait débat et qui suscite beaucoup d’interrogations chez les futurs parents, c’est celui là : allaitement au sein ou au biberon, comment choisir ? Pourtant, décider comment nourrir son enfant est une décision extrêmement personnelle. C’est pour cette raison que je vous propose, dans cet article, quelques pistes de réflexion afin de vous éclairer sur le sujet car l’idée n’est clairement pas de débattre. J’espère ainsi que vous y trouverez des réponses qui vous conforteront dans votre choix.

allaitement au sein ou au biberon

La manière dont vous allez choisir de nourrir votre enfant n’est pas toujours une décision facile à prendre, surtout lorsqu’il s’agit d’un premier enfant. L’idéal est donc de commencer à y réfléchir pendant la grossesse. Vous pouvez discuter de votre ressenti, de la manière dont vous envisagez les choses en couple mais aussi avec des proches qui ont déjà eu un enfant. Bien entendu, chaque allaitement est différent mais cela vous permettra de nourrir votre réflexion. N’hésitez pas aussi à évoquer ce sujet avec votre sage-femme ou encore avec une infirmière puéricultrice, en PMI par exemple. Vous n’êtes pas seule et vous pouvez trouver de l’écoute auprès des nombreux professionnels de santé qui vous entourent ou auprès d’associations comme la Leche League, notamment si vous souhaitez donner le sein à votre bébé.

Allaitement ou biberon : le meilleur choix c’est avant tout le vôtre

La première chose à savoir est qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Le meilleur choix sera celui que vous avez décidé de prendre, en fonction de vos convictions profondes. C’est important de savoir ça, de l’entendre, afin de de ne pas culpabiliser si vous choisissez l’allaitement artificiel. Et puis, bien entendu, ce choix pris pendant la grossesse n’est pas définitif. Il arrive aussi que l’on change d’avis à la naissance. Parfois, l’allaitement maternel ne se passe pas bien ou inversement on avait prévu de donner le biberon et finalement, la tétée d’accueil nous donne envie de continuer. Rien n’est acté, c’est la rencontre avec votre bébé qui déterminera ce choix.

Lait maternel ou lait infantile, d’un point de vue nutritionnel, ça change quoi ?

Le lait maternel correspond parfaitement aux besoins d’un bébé car sa composition change au fil du temps. Au début, à la naissance, la maman produit ce que l’on appelle le colostrum, un lait riche en nutriments et en anticorps. Le lait va ensuite progressivement changer pour devenir un lait dit mature autour de 4 semaines environ. Il constitue alors un aliment très complet d’un point de vue nutritionnel pour le bébé.

Les laits infantiles, quant à eux, répondent aussi parfaitement aux besoins d’un nourrisson. Ils sont en effet, de plus en plus efficaces et élaborés. De nombreuses études sont faites régulièrement afin d’essayer de se rapprocher de plus en plus de la composition du lait maternel. Il n’y a donc aucune culpabilité à avoir si vous choisissez de donner du lait artificiel à votre bébé.

Le lien d’attachement est-il moins fort lorsque l’on choisit de donner le biberon ?

Clairement non, le lien d’attachement ne dépend pas de la manière dont vous allez nourrir votre enfant. Que vous donniez le sein ou le biberon, votre bébé sera, dans les deux cas, au creux de vos bras, contenu et rassuré. Il reconnaîtra votre odeur, votre voix, vos battements cardiaques. Il pourra plonger ses yeux dans les vôtres quelle que soit la manière dont il est nourri et c’est bien là le plus important.

Que sous souhaitiez allaiter ou pas, la tétée de bienvenue vous sera proposée à la naissance et permet notamment au bébé de bénéficier des bienfaits du colostrum. N’hésitez pas à en parler avec votre sage-femme pendant votre grossesse, même si ce sujet est de toute façon toujours évoqué lors de la préparation à la naissance.

L’allaitement mixte, qu’est-ce que c’est ?

De nombreuses femmes optent pour un allaitement mixte. Cela consiste concrètement à donner le sein à son bébé tout en alternant avec des biberons de lait maternel ou de lait infantile. L’autre parent peut alors lui aussi nourrir son bébé et ainsi libérer un peu de temps à la maman. Lorsque cette dernière doit reprendre le travail mais qu’elle souhaite continuer d’allaiter, l’allaitement mixte est également souvent privilégié. Enfin, ce type d’allaitement peut aussi être mis en place lorsque l’allaitement au sein est compliqué (douleurs lors de la tétée, bébé qui se fatigue vite…). Un accompagnement par une professionnelle certifiée IBCLC (International Board Certified Lactation Consultant) peut être bénéfique pour vous aider à poursuivre votre allaitement. Des compléments de lait infantile sont parfois nécessaires pour combler ses besoins nutritionnels.

Allaitement au sein ou au biberon : quels avantages et quels inconvénients ?

D’un point de vue pratique, l’allaitement maternel offre des avantages et de nombreux bénéfices nutritionnels mais présente aussi des inconvénients, tout comme l’allaitement artificiel.

Lorsque vous donnez le sein, le lait est toujours disponible pour votre enfant, à bonne température, quel que soit le lieu, l’heure ou l’endroit. Cependant, allaiter demande beaucoup d’investissement personnel, de temps et d’énergie. De plus, les doutes peuvent parfois s’installer rapidement. En effet, la confiance en soi est souvent mise à rude épreuve durant la période du post-partum. Il est notamment impossible de quantifier les quantités de lait, ce qui peut être source d’inquiétude pour les jeunes mamans.

Quant au biberon, il permet au co-parent de pouvoir lui aussi nourrir son enfant. De plus, il a un côté rassurant car il donne des indications sur la quantité bue par le bébé. Cependant, il peut entraîner plus de régurgitations (quantités trop importantes, mauvaises positions…) De plus, cela nécessite d’emporter toujours avec soi le matériel nécessaire à la préparation des biberons.

Il est parfois difficile de trouver un accompagnement quand on fait le choix de l’allaitement artificiel. C’est pour cette raison que j’ai créé un atelier dédié au biberon : il comprend 29 vidéos pour vous guider pas à pas (méthode pour donner le biberon, quantités de lait, fréquence, tétines, préparation, entretien…). N’hésitez pas à aller le découvrir si vous avez le projet de donner le biberon.

Une décision qui vous appartient

Quelle que soit la décision que vous prendrez, ce sera la bonne. Allaitement au sein ou au biberon, soyez assurée de votre choix. Tout simplement parce qu’il correspondra à votre vision de la maternité, à votre projet de parentalité. Faites-vous confiance, demandez de l’aide, surtout si vous souhaitez allaiter. Et ne laissez personne vous culpabiliser, vos choix n’appartiennent qu’à vous et à votre couple.

Pour en savoir plus, retrouvez-moi dans l’épisode 2 du podcast « Parents…Parlons-en ! » consacré au biberon et à l’allaitement.

Cet article a été rédigé par Marie Mourot & ParlonsBambins – Publié le 30 novembre 2021

Crédit photo : Adobe Stock / © Seventyfour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager cet article

TÉLÉCHARGEZ VOTRE EBOOK 

Les 10 questions les plus fréquentes

durant le premier mois de bébé