La période de familiarisation : comment accompagner bébé ?

Si votre bébé va bientôt entrer à la crèche ou aller chez une assistante maternelle, vous vous demandez certainement en quoi consiste la période de familiarisation. Pour vous aider à y voir plus clair sur le sujet, je vous dis tout ce qu’il faut savoir dans ce nouvel article.

période de familiarisation

La période de familiarisation, appelée aussi période d’adaptation existe quel que soit le mode d’accueil choisi : à la crèche ou chez une nounou. Concrètement, cette période correspond au moment durant lequel vous allez tous faire connaissance : enfant, parents et professionnel(le) référent(e). C’est une période importante qui va s’étirer sur plusieurs jours afin que ce changement d’environnement se passe en douceur pour votre enfant.

Période de familiarisation ou d’adaptation : comment ça se passe ?

Laisser votre enfant seul à la crèche ou chez l’assistante maternelle nécessite au préalable une période de familiarisation. Il s’agit d’une période où vous allez passer du temps avec lui dans son nouveau lieu de vie. Progressivement, au bout de quelques jours, vous pourrez le laisser seul durant un temps défini. La manière dont va se dérouler cette adaptation sera discutée au préalable avec le (la) professionnel(le) référent(e). Elle peut nécessiter des ajustements si votre bébé a besoin de davantage de temps.

Au début de l’adaptation, vous allez pouvoir passer une heure ou deux avec lui sur son lieu de garde, pendant ses temps d’éveil. En effet, il est important que votre bébé se sente bien dans son nouvel environnement afin de pouvoir ensuite y trouver le sommeil. Il doit avant tout se sentir rassuré et en sécurité dans cet endroit, pour l’instant, inconnu pour lui. Petit à petit, votre bébé pourra ensuite y prendre un biberon (ou un repas) et y faire une sieste.

Au bout d’une semaine voire plus parfois, si vous et votre enfant êtes prêts et que le (la) professionnel(le) vous donne le feu vert, l’accueil sur une journée entière pourra commencer.

Verbaliser la séparation

Même si votre bébé est encore très petit, n’hésitez pas à verbaliser cette future séparation. Rassurez-le en lui expliquant ce qu’il va se passer, dans quel endroit vous vous trouvez et pourquoi. Parlez-lui des personnes qui vont s’occuper de lui, montrez-vous confiant(e) et enthousiaste afin qu’il se sente en sécurité. En effet, les bébés sont de véritables éponges à émotions : si vous n’êtes pas sûr(e) de vous, si vous êtes stressé(e) ou triste, il risque de le ressentir.

Mais inutile de culpabiliser, c’est bien normal d’avoir des difficultés à confier son enfant. Ce stress est légitime. Dans ce cas, n’hésitez pas à lui dire aussi : « Je suis triste de te laisser car c’est difficile pour moi de me séparer de toi aujourd’hui mais je sais que tu seras bien ici et on se retrouve ce soir. ». Parlez-lui, il en a besoin pour se sentir bien. Et si ce n’est pas encore fait, n’hésitez pas à introduire le doudou, c’est le bon moment. Il servira d’objet transitionnel et facilitera grandement le passage entre la maison et le lieu d’accueil.

Autour de 8 mois, un enfant peut connaître ce que l’on appelle « l’angoisse de séparation ». Il comprend à ce moment là qu’il ne forme plus un tout avec ses parents et qu’il est bien un être à part entière. Durant cette période, la séparation peut-être plus compliquée, c’est normal. N’hésitez pas à le rassurer en verbalisant ce qu’il va se passer. Même s’il pleure beaucoup lorsque vous partez, prenez le temps de lui dire au revoir afin qu’il prenne conscience de votre départ.

Pourquoi cette période de familiarisation est-elle essentielle ?

Cette période d’adaptation est primordiale pour votre enfant mais aussi pour vous ainsi que pour le(la) professionnel(le) qui va s’occuper de lui. En effet, votre présence à ses côtés dans ce nouvel endroit va permettre à votre enfant de se sentir en sécurité. Grâce au lien d’attachement qui vous unit, il va réussir à s’éloigner progressivement et à ainsi appréhender cette étape.

Ne vous inquiétez pas si des régressions du sommeil apparaissent durant cette période délicate, c’est normal. Elles sont bien souvent passagères. Cependant, si cela dure et vous questionne, n’hésitez pas à me contacter pour un accompagnement personnalisé.

Ce moment sera aussi l’occasion pour vous de découvrir le lieu où votre enfant passera ses journées, de faire connaissance avec les différentes personnes. Vous pourrez également y poser toutes les questions que vous jugez nécessaires. Grâce à ce moment, vous allez ainsi pouvoir facilement imaginer votre enfant dans cet endroit, sans vous mais en sécurité. Et cela est essentiel pour vous comme pour lui. Il ne pourra, en effet, s’y sentir bien que s’il vous sent en confiance. Prenez donc le temps nécessaire et n’hésitez pas à aborder tous les sujets qui vous préoccupent.

Pour le référent, la période de familiarisation est aussi importante car elle lui permet de découvrir votre enfant, d’apprendre à mieux le connaître tout en faisant également connaissance avec vous. Ce sera l’occasion pour lui de découvrir aussi ses habitudes de sommeil et ses rythme de siestes, de repas, ses besoins spécifiques…

Pour atténuer et prévenir les petits conflits du quotidien, je vous invite à découvrir mon coffret Stop aux crises. Il comprend 14 cartes illustrant chacune une situation courante vécue avec votre enfant ainsi que des idées pour mieux communiquer avec lui et ainsi l’aider à s’apaiser. Vous y trouverez notamment à l’intérieur la carte « Mon enfant ne veut pas se séparer de moi » qui vous donnera des astuces en plus pour gérer la séparation du matin.

Cet article a été rédigé par Marie Mourot & ParlonsBambins / publié le 7 septembre 2022

Crédit photo : © Ivan Samkov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager cet article

TÉLÉCHARGEZ VOTRE EBOOK 

Les 10 questions les plus fréquentes

durant le premier mois de bébé